Le sucre nourrit votre cancer !

Publié le par VINCENT - GARAB

Je suis en colère, très en colère, et même si j'ai horreur de jeter la pierre, ne me sentant aucun droit de critiquer autrui, je vous livre une bien triste histoire dont j'ai été témoin.

Comment, dans un service d'oncologie d'un hôpital reconnu, peut-on conseiller à une patiente atteinte du cancer de prendre du sucre pour booster son énergie, quand on sait qu'un tropisme existe entre sucre et cancer et que de nombreux scientifiques accordent suffisamment de crédit à cette thèse pour engager des études sur le sujet ?

Je préférerai voir la nutrition continuer à être négligée par certains plutôt que d'entendre de telles inepties !

Le cancer se nourrit de glucose, il lui permet de se développer, autant qu'il le révèle par IRM (méthode glucoCEST du Dr Simon Walker-Samuel - University College of London) Notre réponse métabolique au sucre est la sécrétion d'insuline, elle-même facteur de croissance !

Même si je trouve important de ne pas isoler une partie d'article, je vous invite à lire cet extrait repris dans la revue médicale Suisse. Il représente une de ces précieuses études :

" L’insuline est avant tout une hormone anabolique qui régule l’homéostasie glucidique et contribue au métabolisme des lipides et protéines. Cependant elle agit également comme un facteur de croissance en favorisant la croissance et la division cellulaire et en inhibant l’apoptose. La relation insuline et cancer est suspectée depuis quelques années et l’effet de l’insuline sur la prolifération cellulaire a été étudié amplement in vitro et in vivo. Plusieurs mécanismes hypothétiques, que nous allons résumer ici, pourraient incriminer l’insuline dans la genèse ou la progression de certains cancers.

Auteurs : Christel Tran, Service d’endocrinologie, diabétologie et nutrition
Département de médecine interne
HUG, 1211 Genève 14
Christel.Tran@h
cuge.ch
Jacques Philippe, Service d’endocrinologie, diabétologie et nutrition
Département de médecine interne
HUG, 1211 Genève 14
Jacques.Philippe@h
cuge.ch
Karim Gariani, Service de médecine interne générale
Département de médecine interne
HUG, 1211 Genève 14
Karim.Gariani@h
cuge.ch "

http://rms.medhyg.ch/numero-252-page-1188.htm

Petit vulgarisation perso ! : Apoptose : mort programmée et tout à fait normale de nos cellules, permettant d'éliminer celles qui présentent des dommages de l'ADN et de maintenir un bon équilibre. Trop de cellules par défaut d'apoptose = cancer / trop peu de cellules par excès d'apoptose = maladies neuro-dégénératives telles que Alzheimer, Parkinson...)

Vous trouverez aussi des articles scientifiques intéressants dans les liens suivants :

http://www.ucl.ac.uk/news/news-articles/0713/08072013-Sugar-makes-cancer-light-up-in-MRI-scanners-Lythgoe

http://www.nature.com/nm/journal/v19/n8/pdf/nm.3252.pdf

La nutrition est incontournable pour accompagner un traitement. Aucun naturopathe compétent et humble ne prétendra guérir ou soigner exclusivement le cancer par la nutrition, mais de grâce, rendons lui sa noble vertu. Celle qu' Hippocrate et bien d'autres lui prêtaient.

Quand je vois ce que l'on sert à manger dans certains hôpitaux, je me dis que la nutrition est totalement sous-exploitée. A quand son heure de gloire dans le milieu médical ?

Je dédie cet article à Sylviane, décédée du cancer.

Source photo : Lupetto 2000

Le sucre nourrit votre cancer !

Publié dans nutrition

Commenter cet article

Mireille 19/01/2014 12:20

J'ai vécu la même histoire... Et mon compagnon est décédé il y tout juste 7 mois dans ce même hôpital. Driller qu'il était par moi, il s'emportait sans cesse sur ceux qui décidaient du contenu des repas et voulait que je leur fasse la guerre. Ma seule réponse à l'époque : je lui apportais à manger pour qu'au moins il ne meurt pas de malnutrition. Le monde est devenu fou : en maison de repos, les repas ne contiennent que des glucides ! Nos personnes âgées sont parquées, intoxiquées par le sucre et en carence totale des nutriments les plus essentiels !

valérie 20/01/2014 10:29

Bonjour Mireille,
Merci pour votre lecture et votre témoignage. Le désintérêt est criant dans ces milieux en effet. J'y vois des aliments servis complètement dévitalisés, incomplets, sucrés, carencés, en totale contradiction avec les besoins physiologiques propres à la personne souffrante, convalescente ou âgée. J'invite tout hôpiltal ou home impliqué activement dans l'accompagnement de la personne par une nutrition adaptée à se faire connaître.Je me ferais un plaisir de le(s) faire connaître sur ce blog. Ce thème me tient à coeur, vous trouverez dans l'une de mes prochaines notes matière à partager telle que : méthodes de préparation alimentaire en collectivité et aliments "vides" , surconsommation médicamenteuse en home VS soins alternatifs à la personne âgée (le toucher, la nutrition, la présence, les méthodes douces, ...) Belle journée à vous, Valérie