" Plus une minute à moi"... PLUS JAMAIS

Publié le par VINCENT - GARAB

" Plus une minute à moi"... PLUS JAMAIS

Hello tous et toutes qui prenez le temps de lire mes sautes d'humeurs, joies, peines, conseils, vous qui tâtez le pouls d'une Naturo bien peu connue !

Aujourd'hui est un jour J, un jour à marquer d'une croix, le JOUR 1 du reste de ma vie.

Alors que je conseillais maints outils pour un quotidien en Santé, que j'établissais des programmes personnalisés pour une hygiène vitale optimale, que j'exultais à chaque retour à l'équilibre d'un patient...je m'oubliais chaque jour un peu plus !!!!

Mais, me direz-vous, en quoi cela peut-il bien faire l'objet d'un ènième "post" ? Pourquoi étaler mes états d'âme sur la toile ? Ego surdéveloppé que de croire que ceci peut vous intéresser ?

Mes mots-clés du jour, et des suivants : COHERENCE - DECULPABILISATION - ACTION

Je ne vous ferais pas l'affront de vous raconter un bout de ma vie sans raisons, soyez-en sûrs !

Confrontée comme vous aux aléas de la vie, peut-être vous reconnaîtrez-vous si je vous parle :

- D'ados déchaînés

- De soucis de santé d'un proche

- De sentiment de perte, de colère, de peur...

- De problèmes d'organisation (et je ne parle pas que de logistique !) entre la personne, le parent, le citoyen et le travailleur que nous sommes.

- De GRANDE FATIGUE face aux événements du quotidien.

Et bien, sachez chers internautes que je corresponds en tout point à cet état.

Pas plus tard que vendredi dernier, alors que j'essuyais le 3ème désistement de la semaine, un grain de sable s'est ajouté au seau qui s'immisçait dans mes rouages. Mon corps me parlait à nouveau (enfin, je l'écoutais à nouveau serait plus exact), mais surtout une amie de longue date, me "bousculait" le cocotier de manière redoutable ce jour-là.

Elle m'a mise "face à moi-même" (je n'ai pas d'autres mots) et m'a fait reprendre conscience un peu plus qu'il est indispensable de prendre soin de soi et qu'il n'y a rien, que de la perte et du désarroi, à s'ignorer ! L' éducation judéo-chrétienne n'est pas loin, entre la notion de service à l'autre et cette discrétion finalement si peu propice à l'écoute de soi. J'avais grand besoin de retrouver ma COHERENCE. Elle m'y a si bien aidée !

Ce matin, réveil en fanfare, j'ai arrêté de mettre mon état sur le compte de la fin de l'hiver, j'ai enfilé mes vieilles baskets (après avoir annulé tout mes rappels "SPORT" pour TOUJOURS de mon agenda électronique - DECULPABILISATION oblige !) et j'ai surfé sur la vague qui m'emmenait titiller mon système cardio-vasculaire. Je vous passe les détails d'une trop longue absence en salle de sports, bien que vous vous imaginez certainement à quel point je me suis sentie "vivre" !-)

Oui, j'avais oublié d'y aller depuis quelques....mois, ne répondant qu'à l'appel du yoga hebdomadaire, mais surtout, aux besoins si exigeants d'une famille et d'une profession si vivantes.

RESULTAT DES COURSES : Une bien meilleure forme, une journée productive mais sans le stress, une grande joie à accueillir ce qui vient. C'est à la fois si peu et tellement...

Chaque jour est une opportunité pour vivre pleinement notre expérience de qui nous sommes, "plus une minute à moi" PLUS JAMAIS

Je vous souhaite un(e) amie qui saura vous atteindre dans l'âme, un réveil de vos vrais besoins, un équilibre de vie chaque jour plus ancré, quelques parapluies pour les jours d'"intempéries".

A très bientôt !

Crédit photo : "Diego Delso, Wikimedia Commons, License CC-BY-SA 3.0"

Commenter cet article

Marie 13/05/2015 15:31

Hello, j'ai répondu ce matin. Mon commentaire ne semble pas avoir été enregistré. Qu'à cela ne tienne, je recommence volontiers. J'ai eu et ai encore une vie très active. Des enfants, une maman malade habitant chez moi, indépendante avec deux activités, une immense maison de 32 pièces, des copains de mes enfants - et les copains des copains-, jusqu'à 20 du vendredi après-midi jusqu'au dimanche midi, presque chaque semaine. 4 chiens, quelques chats, des perruches,un lézard, 1 lapin, 3 poules, un très grand jardin... Oui, être occupée, je connais e les petits "trucs" pour s'en sortir au mieux également.Et sans organisation "militaire". Quelle horreur ! Ma maison n'était pas une caserne, ni ma famille des soldats.Une remarque : je n'ai jamais compté sur les aînés pour surveiller, garder, amuser les petits. Il y a un temps pour tout, même pour devenir parents. Mes trucs : regrouper les aller- retours. Aller chercher ou déposer les enfants à l'école et en profiter pour faire les courses, passer à la poste, etc.. Une liste permanente des courses. Elle empêche d'oublier l'une ou l'autre chose et de devoir...repartir. S'organiser avec d'autres parents pour les transports lors des activités para-scolaires. Posséder un excellent équipement électroménager. Deux machines à laver par exemple, font gagner un temps précieux puisqu'on peut les charger en même temps. Un sèche-linge efficace et une petite presse de repassage font gagner du temps.
Quant aux chaussettes,un fil d' une couleur par personne évite les mélanges malencontreux. . Sous vêtements, serviettes éponge peuvent être pliés sans passer par la case "repassage" Une voiture fiable et un tel portable bien chargé évitent bien des déboires et pertes de temps. La préparation de doubles portions en cuisine est bien pratique. Une portion à table, l'autre pour la semaine suivante, dans le congélateur. Ne pas perdre son temps à chercher un objet pour les autres. Une place pour chaque chose et chaque chose à sa place. Si vous ne trouvez plus un objet, c'est que vous ne l'avez pas rangé. A vous de chercher, pas à moi. Ceci dit avec le sourire, bien sûr.Avoir des idées "menus" tout simples et rapides, en cas de " débordement" horaire. Et aussi, ne pas diriger,surcharger l'emploi du temps de tout le monde. Rêver est excellent pour le développement, chacun à droit à un temps de pause, d'inactivité, de ce faux vide qui fait grandir. Et enfin, savoir dire "non", "strop" La demi-heure ( ou plus) qui suit, elle est à moi, pour moi. Débrouillez-vous pendant ce temps, personne ne va en mourir. Et aussi, n'oubliez pas qu'il y a (souvent) un père. Apprendre à déléguer, lui laisser prendre les choses en mains. Faire 2, voire 3 trucs en même temps, c'est possible. Repasser et papoter avec les enfants, surveiller (pas faire à leur place) les devoirs et leçons, discuter avec les plus grands en cuisinant, repasser en regardant la télé. Sincèrement, j'espère avoir pu vous aider un tout petit peu. Et mon premier commentaire n'était absolument pas critique. Juste une piste que je vous indiquais. Je ne juge jamais les gens. Bonne soirée et bon courage. Ne vous perdez plus de vue.

Marie 12/05/2015 20:45

Hello, j'ai lu votre article. Il me semble que le malaise est plus profond que ce que vous voulez bien voir. La vraie question : pourquoi vous être perdue de vue si longtemps? Etre débordée n'est qu'une excuse, un alibi. Ne ressort-il pas également une petite pointe de non-amour pour vous-même ? Si vous étiez votre propre meilleure amie, n'auriez-vous pas veillé sur vous ? Mais ce ne sont que quelques réflexions, en passant; Certainement pas un jugement ni une critique.
Amicalement.

Valérie 13/05/2015 09:24

Bonjour Marie, Avez-vous une vie très active ? Des enfants ?
Vous pouvez, si vous le souhaitez, nous partager vos trucs et astuces pour accueillir le rythme de la vie avec flegme. S'il est vrai que prendre du temps pour soi demande parfois une organisation "militaire", il est un pas d'interpréter ce "post" comme un "non amour de soi" ! Belle journée à vous

catherine 17/03/2015 06:47

t'es extra ordinaire, ma belle ! super décision !!!

Valérie 17/03/2015 08:46

!-)))))))))))))

Nath 16/03/2015 19:16

MERCI !
Quel témoignage touchant.
Je te souhaite longue et belle route, je suis fière de toi !!!
xxx

Valérie 17/03/2015 08:46

Merci à toi !-)