Du vent dans mon assiette !

Publié le par VINCENT - GARAB

Du vent dans mon assiette !

Quel bonheur de lever le pied, le temps des vacances et de pouvoir se ressourcer…Je vous reviens, après une longue absence, avec une petite note acide sur les « fruits » et « légumes » des « invernaderos »(serres) andalous.

Cet été, nous avons découvert la Sierra Nevada ou « Petite Himalaya » en Espagne, c’était beau et vertigineux, …une ombre au beau tableau cependant…

Compulsive des légumes, je me réjouissais de goûter le soleil dans leur chair, de trouver des petits producteurs amoureux de leur terre, d’arpenter les marchés gourmands villageois… tout comme un chef irait faire ses emplettes, le sourire aux lèvres, des idées de recettes et de fêtes gourmandes plein la tête.

Quelle ne fut ma déception en découvrant des étals présentant des fruits et légumes semblables à ceux dont nous inondent les supermarchés, d’être servie au restaurant de légumes surgelés (Ma commande était pourtant une assiette végétarienne dite « maison »), et de goûter à des choses insipides qui avaient la couleur et la forme des légumes et de fruits, mais dont l’absence de goût et de saveur vous laisse hautement perplexe.

Gorgés d’une eau qui vide toutes les nappes phréatiques de la région (la terre rendue morte par l’exploitation industrielle, est devenue au fil du temps, là comme ailleurs hélas, uniquement un « support » pour la plante, tous les apports en produits sanitaires, engrais, pesticides et autres sont administrés par arrosage, d’où la charge importante d’eau et le manque de saveurs), dans une région qui n’a jamais été propice à une telle exploitation, à grand renfort de chimie, de matériel plastique pour les serres et de surproduction totalement incohérente de 2 à 3 cultures par an….ces pseudos légumes n’ont plus grande chose à vos offrir, peu d’apport nutritif, beaucoup de produits sanitaires que le corps devra, à grand coup d’ énergie tenter d’éliminer. A quoi bon alors, prendre la peine de s’en nourrir ?

« Tricatel » et l’excellent film « Brazil » sont de moins en moins loin de la réalité. La mentalité et les moyens déployés par les industriels n’est vraiment plus qu’une question de profit. La récente nouvelle d’un futur hamburger fait en labo est déjà une ineptie en soi. Au lieu de laisser une chance aux nombreuses alternatives à cette viande qui demande tant de ressources, on s’évertue à faire d’autres recherches, aux coûts astronomiques.

Personnellement, je préfère ne plus manger de viande que d’encourager des valeurs qui n’ont pas de sens, « le souci d’éradiquer la faim dans le monde » évoqué par les scientifiques de ce projet ne me convaincs pas, et vous ?

Nul besoin d’être une bio-végéto-fanatique pour prôner un retour au bon sens de l’agro-alimentaire…

…et quelles sont les conditions de travail des personnes de l’Est et d’Afrique « engagés » dans ces certains de ces invernaderos?

PS : Je vous mettrais bien une petite vidéo de la route qui mène aux côtes andalouses, afin que vous vous rendiez compte de ce que sont des Invernaderos, mais j'ai un souci technique et j'ai décidé de capituler ce soir ! Je n’ai pas, hélas, de vidéo sur les lambeaux de bâches qui jonchent certains flancs de collines sur des kilomètres…

Je vous propose ci-après quelques incontournables à lire, voir sans attendre, si ce n’est déjà fait :

« le monde selon Monsanto » de Marie-Monique Robin (livre ou documentaire)

« Home » de Yann Arthus-Bertand

"Nos enfants nous accuseront" de Jean-Paul Jaud

Voir aussi : http://www.politis.fr/Fraises-espagnoles-un-bilan,3538.html

Merci pour votre lecture et à très bientôt.

Publié dans nutrition

Commenter cet article

Cymone Colopathe 19/08/2013 08:55

Suis aussi très inquiète du monde qui part à la dérive faute à l'égo surdimensionnée de l'homme qui veut tout régenter souvent mal, mais encore plus grave, à l'échelle d'une économie mondiale. L'argent étant forcément à l'origine de tous les abus. Des OGM pour réduire la famine en produisant plus ou en gagnant encore plus? Des OGM pour éliminer l'agriculture traditionnelle au détriment de notre santé et de celle de la planète, c'est ainsi que nous allons tout droit à la catastrophe. Par ailleurs je combats les métaux présents dans nos organismes et notamment les multi-métaux en bouche coupables de maladies plus ou moins graves selon les cas. Victime d'une colopathie-fonctionnelle durant 20 ans, je suis désormais guérie après avoir fait retirer les prothèses dentaires aux métaux incompatibles entre eux. Ils provoquaient une électrolyse et donc une diffusion de particules de métaux dans l'organisme; donc un empoisonnement! Mon témoignage de guérison (préfacé par un médecin) "Colopathie-partie" évoque ce sujet en détail. Il peut intéresser des gens tant en termes de prévention qu'en termes de guérison. Pouvez-vous en parler autour de vous SVP? En vous remerciant. Cymone

Cymone Colopathe 20/08/2013 10:04

Bonjour
Je suis heureuse de savoir que les métaux vous inquiète aussi. Je n'en suis d'ailleurs pas du tout étonnée, d'où mon message d'hier. Mon livre est édité chez EDILIVRE, il est intitulé "COLOPATHIE-PARTY . COLOPATHIE partie". Mon récit, rédigé un peu comme un roman, (celui de ma vie d'ex-colopathe) comporte notamment des repères qui renvoient le lecteur en fin d'ouvrage où se situe ma bibliographie. (c'est la partie scientifique de ce livre). Mon blog pourrait éventuellement vous intéresser aussi. Merci pour ce que vous faites et toutes les informations que vous nous offrez. A bientôt de vous lire. Cymone

valérie 19/08/2013 11:16

Bonjour,
Merci pour votre commentaire.
Qd je reçois une personne avec des douleurs chroniques, une fatigue anormale persistante etc... et que le médecin ne trouve "rien" et n'évoque "que" le stress....je pense notamment à ce type de pollution endogène. Dans mes précédentes notes, j'évoque d'ailleurs un ouvrage très complet et documenté, qui parle des métaux lourds des amalgames dentaires. Pourriez-vous me transmettre les coordonnées de votre ouvrage? Editeur? Je pourrai ainsi le lire pour mieux en parler? Merci beaucoup, belle journée!