Enfant TDA et méditation - Martine Vincent

Publié le par VINCENT - GARAB

« Chaque fois que vous vous imprégnez du positif, vous bâtissez une petite portion de structure neuronale. C’est particulièrement intéressant pour les enfants actifs ou anxieux. En général, les enfants qui débordent d’énergie passent à autre chose avant que les sentiments positifs n’aient le temps de se consolider dans leur cerveau, alors que les plus anxieux ont tendance à ignorer ou à minimiser les bonnes nouvelles. Encouragez-les à faire une pause à la fin de la journée (ou à tout autre moment qui semble naturel). C’est un moyen de se rappeler ce qui s’est bien passé et de penser à des choses ou à des êtres qui les rendent heureux (par exemple un animal domestique, l’amour de leurs parents, un but marqué au football). Puis, laissez-les s’imprégner de ces pensées et de ces sentiments positifs. »

Extrait du "Cerveau de Bouddha", Rick Hanson & Dr Mendius

Enfant TDA et méditation - Martine Vincent

Publié dans TDA(H)

Commenter cet article