Un soin pour l'âme... - Valérie Garab

Publié le par VINCENT - GARAB

Un soin pour l'âme... - Valérie Garab

....petit parallèle dominical entre santé, essence féminine et Oliver Stone.

Vendredi soir, j'ai vécu un souper mémorable. Certains convives ne se connaissaient pas ou peu, et pourtant, une saine et belle alchimie humaine s'est très vite imposée à nous toutes, femmes de tout horizon, de la trentaine à la cinquantaire!

Chacune a été invitée à parler d'elle et très vite nous sommes parties dans un grand voyage à la rencontre de l'autre, sans jugement. 8 Histoires qui m'ont fait échos, confrontant la femme que je suis par rapport aux autres, mais surtout m'amenant à me nourrir de ces leçons de vie et surtout de comprendre le regard différent que l'on peut porter aux choses de la vie!

Entendre toutes ces pures tranches de vie m'a bouleversée. Les entendre parler d'elles avec autant de vérité m'a permis de me rendre compte que je n'ai jamais appris à parler de moi, ni à nourrir en toute humilité ma valeur parmi les autres.

Une comparse a dit ce soir-là "chacun est un maître pour l'autre"....je n'ai pas alors mesurer toute l'ampleur d'un tel adage. C'est en revoyant le merveilleux film "Le club de la chance" d'Oliver Stone, hier soir, que tout s'est éclairé pour moi. Il n'y a pas de hasard dans la succession de ces 2 moments. Le film parle d'amour fraternel, de mères, de filles et surtout de la rencontre de ce que nous sommes au plus profond de nous-mêmes, pour soi et pour les autres.

Prendre conscience de sa valeur et tenter de la nourrir au mieux est la petite magie qui peut s'opérer après de tels rencontres. Je remercie ces 8 magnifiques femmes pour la beauté noble de cette instant qui me fait penser qu'il n'y a a pas si longtemps nous étions plus enclin à faire partie intégrante d'une communauté sociale.

Un soin pour l'âme dans une société si individualiste, un retour aux sources de ce qui nous convient vraiment, un remède de santé infaillible à qui veut bien y goûter!

Est-ce digresser que de parler des comportement sociaux des primates ? Saviez-vous que le dépouillage permet de libèrer dans le cerveau ces fameuses endorphines, hormones du bien-être ayant un rôle majeur dans le contrôle de la douleur, la réponse au stress, l'éveil et la récompense ? (cof. "le cerveau à tous les niveaux" - Institut de recherche en sante du Canada)

Et si la santé passait par la place que nous occupons parmi et pour les autres?

Publié dans therapies naturelles

Commenter cet article